VIEILLIR, C' EST PAS UN JOB POUR LES POULES MOUILLEES
propos
générique
extrait
presse
VIEILLIR, C'EST PAS UN JOB POUR ....

Il va sans dire qu' un tel propos sur le vieillissement n' est ni bancable ni glamour. C'est une vision trop rapide de la chose.
L’idée est de renverser la vapeur et d’aborder le sujet par sa quatrième dimension, inconnue et décomplexée, celle qu’on ne soupçonne pas.
Il y a là-dessus des choses à dire vite et au plus grand nombre : qu’à la fin d’une vie d’obéissance, aux lois, à la gouvernance, à la pression invisible des conventions, c’est le moment où jamais de découvrir sa liberté. Penser que le théâtre a aussi cette fonction.
Au moment de sa vie où l’on n’est plus l’objet d’enjeux multiples parce que plus personne n’attend plus rien de vous, pas même l’héritage, on est libre de tout dire ; et pour raconter ça, il faut le passé de toute une vie. On va chercher la forme théâtrale qui permette de s’enivrer de cet appel du vide. Et avec les moyens d’expressions de participantes inexpérimentées en la matière, mais très au courant du sujet, on va palper les rives de l’insolence de ceux qui n’ont plus rien à perdre mais tant de chose à dire.
Faire du vivant, un spectacle pour tous.