ANOTHER WAY NOW pourrait supprimer 2800 Villages d'ici 5 ans
propos
générique
extrait
presse

Genre :
farce économique ou drame agricole, fiction.

Sujet :
L’Europe et ses boulets : ses pauvres et son agriculture

Lieu :
siège social de « An Other way Now », groupe financier.

Contexte à grande échelle :
le jour où l’Homo Oeconomicus s’est emparé du monde.

Contexte local :
que faire de ces mecs qui s’accrochent et à leurs plantations d’oliviers et à leurs chèvres, au reste très attachants, dans un Sud à fort handicap géographique où l’obligation de résultat ne fait pas partie des mentalités.

Action :
la privatisation à grande échelle a eu lieu. C’est le jour de la passation de pouvoir, le transfert de souveraineté entre les pays qui ont baissé les bras et An Other Way Now qui est côté au plus haut.

Mais dans cette réunion où le verbe économique tout puissant domine c’est l’humain qui surgit sans cesse nous rappelant que le monde n’est pas une marchandise et que boire manger danser voire plus si affinité entre les peuples, est encore un avenir possible