UNITED PROBLEMS OF COUT DE LA MAIN D'ŒUVRE
propos
générique
extrait
presse

"United Problems of Coût de la main d'oeuvre" est une Tragédie politique, une espèce de "7 sur 7" qui tente de ne pas répondre à la soeur à Christian ni aux questions que nous nous posons sur les effets dévastateurs de notre système économique. Objectif : L'épuisement total de l'argumentaire en faveur de la mondialisation.

Notes de l'auteur

Dans le travail qui m'intéresse, un travail de représentation de l'Histoire en cours, une histoire dans laquelle le sujet contemporain peut de moins en moins s'inscrier et se reconnaître - coment réduire la distance entre l'Histoire telle qu'elle nous est transmise (la croissance ou le CAC 40) et les événements qui rythment notre quotidien (l'emploi du temps) ? - les médias sont évidemment un des modes de représentation qui est supposé faire le lien entre nous et cette Histoire qui court sans nous et dont on nous communique les résultats au journal de 20 heures.

J'ai donc essayé de produire une sorte de 7 sur 7 consacré aux problèmes que posent certaines délocalisations dans le cadre de la mondialisation de l'économie, en injectant le point de vue de l'employé ou du licencié dans le discours médiatique qui s'appuie sur la raison économique (la loi du marché)... Une espèce de contaminatuon des lois de l'écomomie contemporaine par l'expérience de celles et ceux qui la subissent (l'entendent sans pouvoir intervenir)."

United Problems of Coût de la Main-d’œuvre est l’improbable intervention de la sœur à Christian ou de mon mari dans le débat sur les effets dévastateurs de la mondialisation de l’économie et de la délocalisation dans la Région Centre. Un débat qui pourrait être télévisé, un débat où le langage du Financial Times et les enjeux dont il traite se heurtent aux préoccupations de la sœur à Christian et de mon mari. Un débat qui porte sur la situation de la sœur à Christian et de mon mari dans la marche de l’Histoire en cours, une Histoire dont les coordonnées essentiellement économiques et financières sont de plus en plus abstraites et dans laquelle l’individu peut de moins en moins s'inscrire et se représenter, une Histoire qui court sans moi et dont on me communique les résultats au journal de 20 heures.

United Problems of Coût de la Main-d’œuvre, c’est une heure et demie de débat qui tente non pas de répondre aux questions que nous nous posons, mais de réduire la distance, l’écart, qui sépare la fin de l’Histoire qui nous emploie (la croissance) et celle de ma propre existence.

United Problems of Coût de la Main-d’œuvre est une forme de contamination des lois de l'économie contemporaine par l'expérience de celles et ceux qui la subissent (l'entendent sans pouvoir intervenir).

Jean-Charles Masséra.